Qu’est-ce que le congé menstruel ?

Qu'est-ce que le congé menstruel ?
Ta Boutique > Blog > Qu’est-ce que le congé menstruel ?

Les menstruations, un sujet délicat qui oscille entre croix et ravissement pour chacune d’entre nous ! Qui n’a jamais ressenti cette douleur lancinante, cette humeur changeante, et cette fatigue écrasante durant « ces jours-là » ? Pour certaines, les menstruations peuvent être tellement abondantes et douloureuses qu’elles deviennent réellement invalidantes. Découvrons ensemble les raisons derrière cette souffrance et l’idée controversée du congé menstruel.

Qu’est-ce que la dysménorrhée ?

La dysménorrhée désigne les douleurs menstruelles qui peuvent survenir quelques jours avant les règles et culminer avec leur arrivée. Ces douleurs, souvent comparables à des crampes intenses, peuvent durer plusieurs jours et devenir insupportables pour certaines femmes.

Ce problème est loin d’être rare. Environ 60 à 90 % des femmes en âge de procréer en souffrent, entraînant des absences fréquentes à l’école et au travail. Plusieurs facteurs de risque existent, tels que le tabagisme, des antécédents familiaux, une ménarche précoce, ou des cycles irréguliers.

Il existe deux formes de dysménorrhée : la dysménorrhée primaire et la dysménorrhée secondaire. La première est la plus courante et n’est pas liée à d’autres problèmes de santé. Elle est souvent due à une production excessive de prostaglandines ou à l’anxiété. La seconde est associée à des maladies pelviennes comme l’endométriose, les fibromes utérins, ou les kystes ovariens.

Symptômes de la dysménorrhée

Les symptômes de la dysménorrhée peuvent varier en intensité et en nature. Le principal symptôme est une douleur menstruelle intense, ressemblant à une colique, qui peut irradier dans le dos et les jambes. Cette douleur peut être sourde et constante ou aiguë et lancinante.

Parmi les autres symptômes, on retrouve les maux de tête, les nausées, les vomissements, la diarrhée, la tension mammaire, la fatigue, les douleurs au bas du dos, les vertiges, les sautes d’humeur, la miction fréquente, et une transpiration intense.

découvrez aussi :  Comment choisir la meilleure ceinture post accouchement ?

Qu’est-ce que le congé menstruel ?

Le congé menstruel est une initiative qui vise à permettre aux femmes souffrant de dysménorrhée de s’absenter de leur travail ou de l’école durant les jours les plus douloureux de leur cycle, sans avoir à justifier cette absence.

L’objectif est de donner la possibilité de se reposer et de se remettre en forme sans que cela n’affecte négativement leur santé ou leur productivité. Cette idée a suscité un vif débat, divisant l’opinion publique entre ceux qui voient cette mesure comme une avancée nécessaire et ceux qui la considèrent comme un pas en arrière pour l’égalité des sexes.

Congé menstruel en Italie

En Italie, bien qu’il n’existe pas encore de loi spécifique sur le congé menstruel, des propositions ont été faites. La première en 2016, puis une nouvelle en février de cette année par l’Alliance de gauche et des verts. Cette dernière propose deux jours d’absence justifiée par mois pour les femmes souffrant de dysménorrhée, sans que cela n’affecte leur salaire ou leur total d’heures de travail.

En attendant une législation claire, certaines écoles et entreprises italiennes ont déjà commencé à adopter des initiatives autonomes en faveur du congé menstruel.

Le congé menstruel dans le monde

La Espagne est le premier pays occidental à avoir officiellement introduit le congé menstruel dans sa législation. D’autres pays, notamment en Asie, ont adopté cette mesure depuis longtemps. Le Japon a été le précurseur en 1947, suivi de près par l’Indonésie, la Corée du Sud, Taïwan, la Chine et le Viêt Nam.

La culture orientale, qui valorise le repos pendant les règles pour éviter des complications futures, explique en partie cette avance. En 2007, même Nike a intégré le congé menstruel dans son code de conduite.

Congé menstruel : oui ou non ?

Le débat autour du congé menstruel est vif. Certains le voient comme une reconnaissance nécessaire des difficultés rencontrées par de nombreuses femmes, tandis que d’autres y voient un risque de discrimination accrue et de stigmatisation des femmes comme étant le « sexe faible ».

découvrez aussi :  Diarrhée avant bébé : Combien de temps cela annonce-t-il l'accouchement ?

Il est indéniable que pour celles qui souffrent intensément chaque mois, ce congé pourrait être un soulagement. Mais il y a aussi celles qui craignent pour leur vie privée ou leur carrière et choisiraient de ne pas en bénéficier. La question reste ouverte, et en l’absence de loi, les points de vue divergeront.

Qu’en pensez-vous ? Est-il temps d’instaurer le congé menstruel partout, ou devons-nous chercher d’autres solutions pour soutenir les femmes pendant leur cycle menstruel ?

Rate this post

Laisser un commentaire