Le meilleur régime pour augmenter la fertilité

Le meilleur régime pour augmenter la fertilité
Ta Boutique > Blog > Le meilleur régime pour augmenter la fertilité

En Italie, un couple sur cinq éprouve des difficultés à avoir un enfant. Une étude publiée dans la revue internationale « Fertility and Sterility » montre qu’un couple sur cinq a des difficultés à avoir un enfant. alimentation saine peut contribuer à augmenter la fertilité et donc les chances de conception.

Fertilité : comment l’améliorer ?

Certains facteurs tels que les maladies sexuellement transmissibles, l’endométriose, l’abus d’alcool, de drogues et de tabac, les ovaires polykystiques, la pollution, le stress au travail et surtout le poids corporel peuvent affecter la fertilité d’une manière ou d’une autre. Selon la revue « The British Fertility Society« un régime alimentaire équilibré associé à un mode de vie sain peut favoriser la conception. Les universitaires de la Harvard Medical School à Cambridge suggèrent également de se mettre en forme avant de chercher à tomber enceinte.

Surpoids et insuffisance pondéralesont des conditions défavorables à la fertilité. Dans le premier cas, l’excès d’hydrogène dans le sang prolonge le cycle en rendant inefficace la maturation du follicule (l’ovule en attente de fécondation). L’insuffisance pondérale, en revanche, altère l’aromatase, l’enzyme utile au calibrage des œstrogènes (hormones stéroïdiennes présentes dans l’ovaire et le placenta à l’âge fertile).

L’être poids normal est propice à la grossesse et permet de la mener à bien de manière optimale. Bien entendu, l’alimentation doit être étudiée avec un nutritionniste ou un médecin spécialiste. Toutefois, les experts donnent des indications générales sur les aliments et les nutriments qui favorisent la fertilité.

Le régime méditerranéen pour la fertilité

La Régime méditerranéen est le plus approprié pour augmenter les chances de conception. Il est donc important d’introduire en priorité des aliments riches en oméga 3 dans le menu quotidien. Ces précieuses graisses essentielles se trouvent dans les fruits secs et les poissons gras (saumon, sardine, maquereau, anchois, etc.) et contribuent au développement du cerveau ainsi qu’à une bonne maturation de l’ovule.

découvrez aussi :  Les 10 faux mythes les plus courants sur la conception

Suivez un régime alimentaire sain et équilibré, sans restrictions excessives mais en respectant les règles de l’alimentation. un apport suffisant en nutrimentsau moins six mois avant une grossesse planifiée, augmente les chances de succès de 60 à 65%. Feu vert donc aux aliments sources d’acide folique, une vitamine appartenant au groupe B (B9). De plus, pendant la grossesse, elle intervient dans la formation de l’ADN du fœtus et dans la transmission des caractères héréditaires. Il faut également privilégier les aliments riches en polyphénols (antioxydants, naturellement présents dans le règne végétal), en vitamines (D et C), en fer et en protéines d’origine végétale.

Régime méditerranéen : les bienfaits pour la fertilité

Plus qu’une liste d’aliments, le régime méditerranéen est un véritable mode de vie. Inspiré des modèles les plus répandus dans certaines régions du bassin méditerranéen, il a été reconnu au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2010. Selon le magazine « The British Fertility Society », pour favoriser la fertilité, il est important de faire attention aux glucides. Naturellement présents dans le pain, les pâtes, le riz et les pommes de terre, ils contribuent à augmenter le taux de sucre dans le sang. le taux de glucose dans le sangou sucre dans le sang. Pour rétablir l’équilibre, le pancréas sécrète de l’insuline, ce qui a pour effet d’augmenter la testostérone. Cette hormone est également présente physiologiquement chez la femme, mais en quantité minime pour ne pas entraver la conception.

Il ne s’agit pas d’éliminer la glucides de l’alimentation, mais simplement de choisir des aliments à faible teneur en glycémie, comme les céréales complètes, à inclure dans les deux premiers repas de la journée et à accompagner de produits protéiques comme le yaourt, le lait, la viande, le poisson ou la bresaola. La consommation de viande doit être limitée à cinq fois par semaine, en alternant avec des légumineuses et des poissons gras.

La table ne devrait jamais manquer fruits et une bonne portion de légumes frais de saison à chaque repas. Les fruits secs (noix, amandes et noisettes) doivent également être consommés, mais sans exagération. Pour l’assaisonnement des plats, préférez l’huile d’olive extra vierge crue et n’utilisez qu’occasionnellement l’huile de graines pour des fritures ponctuelles ou la préparation de friandises hypocaloriques.

Régime de fertilité : quels aliments privilégier

Les aliments qui stimulent l’ovulation et surtout la conception sont nombreux. Les nutriments doivent simplement être combinés de la manière la plus appropriée. En résumé, il faut privilégier les aliments qui sont sources de :

  • d’oméga 3 dont sont riches les poissons gras, les légumes à feuilles, les fruits secs et l’huile d’olive extra vierge.
  • Vitamine B (notamment B9 et B12) contenue dans les poissons gras et les aliments d’origine animale, comme la viande de porc.
  • Acide folique dont les tomates, les légumes secs, la laitue, le brocoli, les asperges, les épinards, les fruits frais (fraises, kiwis et surtout oranges) et secs, les céréales, la levure de bière et le germe de blé sont particulièrement riches.
  • Vitamine Cun puissant antioxydant et antihistaminique naturel contenu dans les tubercules, les fruits frais et en particulier les agrumes, les légumes et les légumes frais tels que la laitue, le brocoli, les épinards, le brocoli, le chou-fleur, les tomates et les poivrons.
  • Protéines d’origine végétale que l’on trouve dans les légumineuses et les céréales. Toutefois, il est recommandé de ne pas bannir totalement les protéines animales.
  • Sels minéraux. Le zinc contribue à l’équilibre hormonal, le fer réduit les risques de fausse couche, tout comme le Co-Enzyme Q10, le manganèse, le magnésium, le calcium et le sélénium. Privilégiez la consommation de poulet, de jus d’orange et de fraise, de tofu, de cacahuètes, d’épinards et de brocolis.
découvrez aussi :  Calculer l'ovulation pour tomber enceinte rapidement

Régime de fertilité : les aliments à éviter

Pour augmenter les chances de conception, il n’est pas nécessaire de bannir les lipides, il suffit de choisir les bons. A cet égard, privilégiez les acides gras polyinsaturés provenant du poisson, des graines de lin, des algues, du chanvre, de l’huile de graines, du maïs, des cacahuètes et des pépins de raisin. Absolument pas de restauration rapide à base de aliments fritsla margarine et les huiles rectifiées car elles augmentent le risque d’infertilité. Limiter, voire exclure de l’alimentation quotidienne, tous les aliments contenant des colorants et des conservateurs, ainsi que les fruits et légumes exposés à la pollution et aux hormones.

Attitudes pour améliorer la fertilité

La fertilité est un don qui doit être préservé. Pour cela, il est important de prendre soin de du corps et de l’esprit.

Alcool. C’est la première chose à bannir pour connaître les joies de la grossesse. Les boissons alcoolisées interfèrent en effet avec le bon fonctionnement de l’hypophyse, de l’hypothalamus et des ovaires (glandes endocrines qui régulent le cycle menstruel, l’ovulation et toute la gestation).

Cigarettes. C’est une autre mauvaise habitude qu’il faut éliminer. En effet, il serait la cause de l’infertilité de 13 % des femmes en désir de grossesse. Le tabagisme est un mélange de substances toxiques. La nicotine est absorbée par les tissus de l’appareil génital féminin, ce qui entraîne des perturbations hormonales, une fécondation plus difficile et un épuisement rapide de la réserve ovarienne dont chaque femme dispose dès la naissance. L’arrêt du tabac est donc décisif pour un couple qui souhaite avoir un enfant.

Exercice. La fertilité peut également être stimulée par une activité physique aérobie régulière et non compétitive. À cet égard, la natation, la course à pied légère et la marche rapide en plein air sont les bienvenues. Si possible, évitez de vous rendre au travail en voiture et préférez le vélo.

découvrez aussi :  Comprendre la couleur des règles enceinte : Signes et Santé

Détente. S’inscrire à un cours de yoga ou de pilates peut être utile pour soulager le stress et les problèmes quotidiens liés au travail, par exemple. Les techniques orientales de respiration et de méditation sont une véritable panacée pour le corps et l’esprit. Les femmes enceintes devraient également éviter les activités physiquement exigeantes et les horaires de travail pénibles. Des recherches publiées dans la revue « Occupational &amp ; Environmental Medicine », qui fait autorité en la matière, ont montré que les équipes de nuit ou les équipes tournantes peuvent, d’une manière ou d’une autre, nuire à la fertilité des femmes. L’étude a été menée sur un échantillon de 500 femmes.

Les informations publiées dans cet article ne remplacent pas un avis médical. Nous vous invitons à le consulter en cas de doute ou de besoin.

Rate this post

Laisser un commentaire