Calculer l’ovulation pour tomber enceinte rapidement

Calculer l'ovulation pour tomber enceinte rapidement
Ta Boutique > Blog > Calculer l’ovulation pour tomber enceinte rapidement

Calculer l’ovulation pour tomber enceinte est l’un des « trucs » pour réussir plus tôt dans l' »entreprise » de devenir parents. Vous pouvez ainsi avoir des rapports sexuels non protégés « ciblés » les jours où vous ovulez, ce qui vous donne un peu plus de chances d’atteindre votre objectif : celui d’avoir un petit bout de chou tout chaud le plus tôt possible.

Comment calculer l’ovulation de manière fiable et savoir ainsi quels sont les 5-6 jours où vous êtes les plus fertiles pour vous occuper un peu plus de votre partenaire ? C’est différent du calcul des semaines de grossesse, mais ce n’est pas du tout compliqué. Il suffit de connaître un peu mieux sa fertilité.

Combien de temps faut-il pour tomber enceinte ?

Avant de comprendre comment l’ovulation est calculée, il convient de poser une petite hypothèse fondamentale. Il a été prouvé que seulement 25 % des femmes tombent enceintes au moment de l’ovulation. première tentativetandis que pour 60 % d’entre elles, la bonne nouvelle survient dans les trois mois qui suivent un rapport sexuel non protégé. D’une manière générale, cependant, il est plus probable de tomber enceinte dans l’année qui suit la première tentative. Pourquoi vous dire cela ? Pour que vous ne désespériez pas si, pendant quelques mois, les choses ne se passent pas exactement comme vous le pensez. Et n’oubliez pas : le stress joue contre vous.

Pourquoi il est important de calculer l’ovulation

Lorsque vous souhaitez tomber enceinte, il est important de connaître le plus précisément possible le jour prévu de l’ovulation. Rapports sur les concentrés à cette période augmente les chances de succès et vaut donc la peine d’essayer de calculer l’ovulation.

découvrez aussi :  Comment Choisir le Meilleur Nid d'Ange en Laine pour Bébé ?

Quand l’ovulation se produit-elle ?

L’ovulation est un phénomène plutôt subjective car elle dépend de la durée du cycle menstruel. En règle générale, les ovaires libèrent l’ovule entre le dixième et le quinzième jour du cycle. Dans le cas d’un cycle menstruel régulier, c’est-à-dire qui a toujours la même durée, le décompte est plus facile. Dans un cycle de 28 jours, l’ovulation se produit généralement autour du 14e jour. C’est le pic de fertilité de la femme. Une occasion à ne pas manquer.

Combien de temps dure l’ovulation ?

L’ovulation elle-même dure 24 heures. La « fenêtre » fertile est plus large et va jusqu’à 5 jours, car les 2 à 3 jours précédant l’ovulation doivent également être pris en compte. Lorsqu’ils sont sains, les spermatozoïdes ont la capacité de rester dans le corps de la femme pendant un certain temps. La fécondation peut donc se produire quelques jours après un rapport sexuel.

Si l’ovocyte n’est pas fécondé, il ne survit pas. L’endomètrec’est-à-dire la muqueuse qui tapisse les parois de l’utérus, avait commencé à se préparer à recevoir le « produit de la conception » en créant un environnement favorable à l’implantation et au développement, mais comme il n’y a pas eu de fécondation, il commence à se désagréger. Les règles arrivent et tout recommence. C’est le déroulement naturel de notre cycle menstruel, de la puberté à la ménopause.

Calcul de l’ovulation à partir de la température basale

L’une des méthodes de calcul de l’ovulation est la température basale. Elle doit être mesurée à l’aide d’un thermomètre spécial, que vous pouvez acheter en pharmacie ou que vous avez à la maison. La mesure doit être prise à partir du premier jour des règles ou immédiatement après, et la température prise doit être marquée avec une précision maximale (c’est-à-dire au dixième de degré près). Prenez votre température le matin, de préférence à la même heure et après avoir dormi plusieurs heures d’affilée.

découvrez aussi :  Comprendre la couleur des règles enceinte : Signes et Santé

En phase folliculaire du cycleDans la phase folliculaire, la température est plus basse, puis baisse pendant un jour pour remonter dans la phase dite lutéinique. L’abaissement puis l’augmentation de la température indiquent l’ovulation, qui est confirmée après trois jours d’augmentation de la température. Il en est ainsi jusqu’à quelques jours avant les règles, où la température baisse à nouveau.

En résumé : si votre cycle est ovulatoirele graphique sera biphasique, la température étant plus basse pendant la phase lutéinique et augmentant ensuite d’environ 3 dixièmes de degré ; si, en revanche, elle est anovulatoire, la température est constante tout au long du cycle ou présente un schéma irrégulier.

Il est clair que la température centrale du corps peut être influencée par plusieurs facteurscomme la fièvre ou le rhume, la prise de certains médicaments ou certaines infections vaginales.

Calcul de l’ovulation à l’aide de bâtonnets d’ovulation

Pour calculer l’ovulation et donc les jours les plus fertiles, vous pouvez également utiliser des bâtonnets d’ovulation. bâtonsimilaires aux tests de grossesse. Comme dans ce cas, ils doivent être humidifiés avec de l’urine, qui contient l’hormone lutéinisante (LH). Son taux augmente fortement 24 à 48 heures avant l’ovulation. Attention toutefois : même si le bâtonnet est positif, l’ovulation ne se produira pas forcément, surtout après 35 ans (à ce sujet, nous vous conseillons Fertilité : comment elle évolue avec l’âge).

L’fiabilité de ces tests est assez élevée. Vous pouvez commencer à les utiliser 3 à 4 jours avant la date présumée de l’ovulation. Utilisez l’urine du matin, qui est plus concentrée.

Calculer l’ovulation en observant les symptômes

L’ovulation se produit avec certains signaux des signaux précis. Tous ne sont pas nécessairement présents chaque mois, et tous ne sont pas physiquement visibles, comme l’augmentation des niveaux d’hormone lutéinisante LH et d’œstrogènes. En voici une liste.

  • Glaire cervicale. Pendant la phase ovulatoire, la consistance des sécrétions cervico-vaginales change. Elles deviennent transparentes, visqueuses et filandreuses, comme du blanc d’œuf cru. La quantité de mucus produite augmente également. Parallèlement, l’acidité vaginale est réduite afin de créer un environnement propice aux spermatozoïdes.
  • Température de base. En même temps que l’ovulation, sous l’action de la progestérone, la température basale augmente de 3 à 5 dixièmes de degrés. Il est donc important de la surveiller tout au long du cycle pour observer ses variations et sa tendance. Peu avant le jour de l’ovulation, la température baisse brusquement puis remonte.
  • Augmentation de la libido. Ce phénomène n’est pas le fruit du hasard et n’est pas dû à un grand désir d’avoir un enfant. Dans les 2 à 3 jours précédant l’ovulation, il y a un pic de production d’œstrogènes et, par conséquent, le désir sexuel augmente également. On a l’impression que notre corps « calcule » tout dans les moindres détails.
  • Changements au niveau du col de l’utérus. C’est l’un des signes dont nous ne sommes pas conscients. Il est clair que les modifications du col de l’utérus ne sont pas visibles de l’extérieur. Le gynécologue les remarque, par exemple lorsqu’il contrôle l’ovulation pour faciliter la conception. Dans les jours précédant l’ovulation, le col de l’utérus est plus haut, plus ouvert et plus souple que d’habitude.
découvrez aussi :  Culotte Menstruelle Bio : Confort & Écologie au Service de Vos Règles

Calculer l’ovulation après une fausse couche

Le calcul de l’ovulation après une fausse couche ou l’arrêt de la pilule contraceptive n’est pas très différent des situations « normales ». Dans les deux cas, en l’espace de quelques semaines, leactivité ovulatoire revient à la normale et vous pouvez commencer à poursuivre votre rêve d’être mère !

Texte mis à jour le 30 septembre 2021

Les informations publiées dans cet article ne se substituent pas à un avis médical. Nous vous invitons à le consulter en cas de doute ou de besoin.

Rate this post

Laisser un commentaire